NOM DE MARQUE

Studio Paulette…

J’ai commencé un peu au pied levé mon activité freelance, en mon nom propre, pendant 3 ans je travaillais à côté, donc je ne m’investissais que très peu dans ma petite entreprise…

Début 2016, j’ai décidé de me lancer complètement à mon compte, j’ai lâché mon CDI, commencé à enchainer les contrats… En juillet on se mariait, je changeais de nom de famille, et décidais de me lancer dans la papeterie au même moment ! L’idée de changer de nom me travaillait depuis quelques temps déjà…il me fallait alors un nom qui rassemble tout ça et qui me ressemble ! Est alors né le Studio Paulette.

J’ai hésité entre Studio et Atelier, je voulais ce côté « entreprise à taille humaine », (après tout je suis seule aux commandes 🙂 ) mais le mot studio sonnait mieux !

Pour Paulette, ce nom est venu très naturellement, pour deux raisons…

Ma grand-mère s’appelait Paule (d’où mon prénom) mais tout le monde la surnommait affectueusement Paulette. Ma mamie a toujours eu une grande place dans ma vie, m’a toujours beaucoup inspirée et épaulée dans mes projets depuis toute petite, et d’autant plus lorsque j’ai décidé d’entamer mes études de graphisme… C’était donc une belle façon, à mon sens, de lui rendre hommage…

De plus durant mes études, nous étions 2 Pauline en classe, et malgré que tout le monde m’ai toujours surnommé « Popo » durant mon enfance et encore aujourd’hui, ma classe et même mes profs (à qui je fais un énorme bisous s’ils passent par-là) ont commencé pour nous différencier, et sans connaître mon histoire personnelle, à me surnommer…Paulette !

Lorsque j’ai choisi le nom de mon entreprise, c’était donc une évidence !

Ce petit côté vintage et vieille France à la fois intemporel, me parlait également beaucoup car il porte avec lui de vraies valeurs que j’essaie au mieux de retransmettre dans mes différents projets en apportant une attention particulière à chaque détail…

Vous savez tout ! A très vite pour un nouveau billet…

2019-03-06T07:28:53+00:00 1 Comment

Un commentaire

  1. Florence 6 mars 2019 à 10 h 25 min - Répondre

    On en avait jamais parlé mais j’aurai parié pour cette histoire. Je te reconnais bien là.
    Bises

Laisser un commentaire